Search

Evolution de la symbologie sur les cartes

Symbo1

 

Le Service de l’information aéronautique (SIA), par un document mis en ligne en rubrique AIC, annonce un « changemnet de symbologie sur les carte de navigation à vue et/ou basse altitude grand format ». Ceci fait suite à « un constat notifié par l’Agence européenne de Sécurité aérienne (EASA) lors d’un audit ». La DGAC a donc entrepris « de réduire le nombre de différences entre sa réglementation nationale et les dispositions de l’OACI en matière de cartographie, notamment pour ce qui concerne les signes conventionnels ». 

Ces travaux ont abouti « à la publication de l’arrêté du 6 juillet 2018 relatif aux cartes aéronautiques. Cet arrêté prévoit une mise en conformité de certains de nos symboles avec ceux prévus par l’Annexe 4 de l’OACI. L’entrée en vigueur de cet arrêté en 2019 va avoir des conséquences sur les symboles utilisés sur les grandes cartes dans un premier temps : carte aéronautiques aux échelles 1/1000.000e et 1/500.000e ainsi que sur les cartes au 1/250.000e ». La mise en conformité « des symboles des petites cartes (VAC, IAC, SID, STAR) sera effectuée ultérieurement, après la mise en oeuvre d’un outil de production de cartographie automatisé au SIA ».

Les évolutions portent sur les signes conventionnels suivants :
– La distinction des installations avec restriction de survol qui sont de type centrale nucléaire par un nouveau symbole,
– Les symboles des aérodromes qui ne varient plus en fonction de la longueur de la piste principale,
– Les aérodromes désaffectés qui sont représentés avec un nouveau symbole
– L’information textuelle Altiport sur aérodrome qui n’est plus présente
– Les aérodromes privés qui sont représentés avec un nouveau symbole
– Les 3 catégories de symboles sur les aérodromes « ouvert à la circulation publique »,
« à usage restreint » et « réservé aux administrations de l’Etat » sont remplacées par la notion d’usage « civile », « mixte » ou « militaire ».

Ainsi, il faut s’attendre à des évolutions sur les cartes aéronautiques publiées dans quelques semaines. Pour les manuels théoriques, il faudra attendre un peu plus. Si l’on constate une simplification (1 symbole peut remplacer 3 symboles d’aérodromes), il faudra voir si le symbole d’une centrale nucléaire est bien lisible en pratique, sur des cartes parfois « surchargées » de zones. Ce symbole est certes désormais spécifique mais comme il s’agit d’une zone P, il serait bon que cela soit clairement lisible sur la carte !  ♦♦♦

Lien vers l’AIC A 04/19 en date du 14 février 2019.

Ou Téléchargement ici